Habiter et vivre de manière durable : le sujet fait couler beaucoup d’encre mais tout le monde ne parvient pas réellement à cerner la question et l’enjeu de cette démarche. Nous avons donc rassemblé quelques conseils pour vous faciliter le quotidien. Jetez un œil à cet article.

1. Dès que vous en avez l’occasion, marchez ou faites du vélo

Le respect de l’environnement commence par la mobilité. Quel est votre moyen de transport principal ? La voiture est bien sûr la réponse la plus fréquente, mais va totalement à l’encontre du concept de vivre de manière durable. Pour opérer quelques changements, analysez votre itinéraire : est-il possible de vous y rendre à pied ou en vélo ? C’est la meilleure solution, vous réduisez la pollution à zéro ! Cela demande certes quelques efforts physiques, mais c’est aussi bénéfique pour votre santé. Vous devez gagner du temps ? Prenez les transports en commun. Si aucune de ces solutions ne convient, en dernier recours, prenez la voiture. Avouez-le, vous n’en avez pas besoin pour aller chez le boulanger à quelques rues de chez vous…

2. L’énergie dans tous ses états

Éteindre la lumière en quittant la pièce, couper le chauffage si vous quittez la maison ou éteindre complètement les appareils électroniques plutôt que de les mettre en veille : ce sont toutes des solutions évidentes pour consommer moins d’énergie. Pour le reste, d’autres mesures plus structurelles existent pour vivre de manière durable dans votre maison :

  • Investissez dans l’isolation (toit, murs, fenêtres, portes, façades…) ;
  • Choisissez des fournisseurs écologiques ;
  • Intégrez un système de récupération d’eau de pluie ;
  • Installez une pompe à chaleur et/ou des panneaux solaires ;

En d’autres mots, optez pour une habitation basse énergie, qui pourra se suffire à elle-même en termes de consommation d’énergie. L’avantage écologique et financier est impressionnant, sans compter que le gouvernement tend à imposer des normes de plus en plus strictes à ce sujet.

3. Une consommation responsable (et donc durable)

De nombreuses personnes remettent en question leur comportement en tant que consommateur. Est-ce une nécessité d’acheter autant de nouveaux objets ? Pouvons-nous nous passer de certains ? Il est aussi question de changer ses habitudes et de varier les supermarchés, pour se rendre par exemple chez l’épicier local. Les légumes de la ferme sont souvent plus abordables et ne sont pas vendus dans un emballage en plastique. Tandis que le boucher pourra vous expliquer d’où provient la viande qu’il vend. Comprenez donc : un consommateur averti est un consommateur durable !