En 2014, je me suis lancée dans la folle aventure de trouver mon futur pied-à-terre. Cette expérience m’a apporté une certaine maturité, et je souhaitais la partager avec vous. Il est important que vous pesiez les pour et contre car, comme vous vous en doutez, un premier achat immobilier ne se décide pas à la légère et tous les conseils sont les bienvenus !


Quelques mots sur la blogueuse invitée Tiziana…

« Passionnée par le cinéma et la musique, j’écris à mes heures perdues pour les dernières tendances de décoration d’intérieur. J’adore flâner dans un marché aux puces en quête d’une petite perle vintage et m’inspirer de voyages à travers l’Europe pour découvrir comment nos voisins vivent. Mes pièces préférées dans une maison ? La salle de bains et le dressing ! »

> Découvrez tous les blogs invités sur Inspiration Maison ou inscrivez-vous pour poster votre article !


1. Quel budget pouvez-vous réserver pour votre premier achat immobilier ?

C’est la base qui influencera toutes vos démarches ! Rien ne sert de vous éterniser sur les autres aspects si vous ne connaissez pas le prix que vous pouvez vous permettre pour votre premier achat immobilier. La banque pourra vous conseiller au mieux. En ce qui me concerne, je m’y suis rendue avec une annonce repérée sur un site, pour estimer ensemble le montant du prêt. La banque analyse généralement les revenus et propose une mensualité équivalente à un tiers de votre salaire. Si vous êtes deux personnes à acheter, le montant sera bien sûr proportionnel. Sachez que l’achat d’un bien est toujours un excellent investissement, mais il doit rester abordable !

Premier achat immobilier

2. À quoi ressemblent vos projets dans les cinq prochaines années ?

Le prêt est synonyme d’engagement à long terme, mais cela ne signifie pas pour autant qu’il est irrémédiable. Vous pouvez, un jour, changer de cap et désirer déménager.

Gardez simplement en tête que votre logement doit vous convenir pour quelques années. Cela sera non seulement plus intéressant pour la revente ou la location, mais aussi pour certaines conditions obtenues à l’acte. J’ai, en effet, bénéficié de frais d’enregistrement réduits car je n’étais pas encore propriétaire et que le cadastre ne dépassait pas un montant déterminé. Cela impliquait que j’y habite minimum pendant 3 ans avant de pouvoir m’en séparer si cela s’avère nécessaire.

3. Optez-vous pour une maison ou un appartement ?

Cette question rejoint un peu celle de vos projets. Vous devez savoir si vous préférez la flexibilité et la liberté qu’offre une maison. Notamment si vous souhaitez y fonder une famille et vivre avec des enfants dans un futur proche, vous aurez sans doute besoin de suffisamment de place (dont des chambres supplémentaires). Si vous êtes plus autonome et que vous appréciez la cohabitation, vous vous plairez parfaitement en appartement. L’atout de ce dernier est les frais partagés lors d’importants travaux par exemple. À nouveau, il s’agit de réflexions à mûrir par rapport à votre situation.

4. Quels sont les critères pratiques que vous souhaitez exiger ?

Voilà la partie pour laquelle j’étais le plus enthousiaste ! C’est pourquoi je me suis munie d’une petite liste (non exhaustive) :

  • Définir la zone géographique (avez-vous un quartier ou une ville de prédilection ?).
  • Repérer les facilités à proximité (commerces, transports en commun, école, etc.).
  • Choisir une fourchette pour la surface habitable (il ne faut pas vivre trop petit ni trop grand).
  • Établir les différentes commodités dont vous avez besoin (balcon ou terrasse ? Avec ou sans jardin ? Parking ou garage ? Avec ou sans ascenseur ? Avec ou sans cave ?).

Il va de soi que les critères esthétiques sont tout aussi importants, mais vous devez trouver le juste milieu entre le charme et le confort de votre habitation.

5. Êtes-vous prêt à faire des travaux ?

Premier achat immobilier Parmi les aspects qui détermineront votre premier achat immobilier, il faut enfin savoir si les travaux ne vous font pas peur. Si les châssis ou les équipements sanitaires sont à remplacer, vous pourrez d’abord négocier le prix d’achat du bien et ensuite choisir des matériaux de qualité avec la certitude d’une bonne installation. Pour ma part, j’aime bricoler : j’ai effectué quelques travaux avec mes parents et les résultats étaient à la hauteur de mes attentes. Avec un peu d’huile de coude, vous pouvez économiser une belle somme d’argent ! Ce qui ne relève pas de votre savoir-faire peut être confié à un professionnel. Vous aurez au moins la satisfaction de pouvoir le choisir !

Mon dernier conseil : ne craignez surtout pas de poser ‘trop’ de questions au propriétaire et/ou à l’agent immobilier. C’est leur rôle de vous aider ! Si vous en avez également l’opportunité, demandez à un proche ou un membre de la famille qui s’y connait un peu dans le domaine de vous accompagner lors de la visite. Deux avis valent mieux qu’un.