Les Bruxellois qui passent sur l’avenue de Tervuren le connaissent bien. Il suffit de l’apercevoir pour être intrigué :  le Palais Stoclet représente l’un des fleurons de l’architecture Art Déco à Bruxelles. Il reste pourtant très mystérieux.

Le mystère du Palais Stoclet

Palais Stoclet vu du ciel

Sa façade austère déroutait les Bruxellois du début du 20e siècle. La rumeur disait que le bâtiment « tournait le dos » à l’avenue parce que son propriétaire voulait protester contre la politique urbanistique de Léopold II, le roi bâtisseur. En réalité, les habitants de la capitale n’étaient tout simplement pas encore habitués à l’Art Déco !

Ce bâtiment laisse planer le mystère. En effet, il est impossible pour le grand public de le visiter, puisqu’il s’agit d’un domicile privé. Jusqu’en 2002 y vivait l’héritière d’Adolphe Stoclet. Depuis, le bâtiment n’est plus habité. Un conflit oppose la famille Stoclet et la Région Bruxelloise.

Qui était Adolphe Stoclet ?

Né au sein d’une famille de banquiers, Adolphe Stoclet est le directeur de la Société Générale de Belgique vers 1902-1904. Il voyage régulièrement à Vienne et rencontre l’architecte Joseph Hoffmann, féru comme lui d’avant-gardisme. Stoclet fait appel à lui pour la construction de son hôtel particulier. L’architecte viennois reçoit carte blanche… et un budget illimité.

Œuvre d’art totale

Intérieur du Palais Stoclet

L’architecte dirige une association d’artistes et d’artisans avant-gardistes, la ‘Wiener Werkstätte’. La propriété est pensée dans les moindres détails. Hoffman ne crée pas seulement le bâtiment, mais aussi l’intérieur : les meubles, la vaisselle, les boutons de porte, les bacs à fleurs et même les jouets des enfants !

L’intérieur du Palais

Salle à manger palais Stoclet

L’intérieur du palais Stoclet attise la curiosité du monde entier puisque le Palais Stoclet n’a jamais pu être visité par le grand public. Seuls quelques ‘happy few’ ont eu droit à une visite, tels Anatole France, Jean Cocteau, Sacha Guitry et plus récemment Georges Bush ou le bourgmestre de la commune de Woluwé-Saint- Pierre.

Klimt dans la salle à manger

gustav-klimt-l-arbre-de-vie-1909-fresque-du-palais-stoclet

On sait que les murs de la salle à manger sont entièrement recouverts de mosaïque selon un dessin de Gustav Klimt. Cette mosaïque est réalisée en marbre, verre et pierres semi-précieuses. Cette frise intitulée « l’arbre de vie » dont fait partie le célèbre « Baiser » est aujourd’hui conservée à Vienne.

Cette salle à manger accueille également une grande table de 22 couverts et des buffets en marbre de Portovenere. Les murs sont recouverts de bois de Macassar, de cuir noir et incrusté d’or de palissandre.

Lorsque des architectes peuvent pour la première fois admirer le palais, en 1912, ils diront se croire sur la planète Mars.