Dessiner, construire et aménager une maison requiert une vision claire. Dans quel type d’intérieur souhaitez-vous vivre ? Où vous imaginez-vous passer tout votre temps, de l’hiver à l’été, du soir au matin, lors de moments festifs entouré de vos proches ou de moments solitaires emmitouflé sous une couette… ?

La vision que vous aurez de votre habitation dépendra entièrement de vous et de votre personnalité. C’est là qu’intervient le terme modernisme. Par moderne, nous entendons bien sûr de l’espace et de la tranquillité. Des lignes sobres qui respirent la sérénité et des meubles qui sont à la fois pratiques, élégants et épurés. Une villa moderne ne dissimule pas sa fonction derrière des fioritures, mais demeure honnête à travers toutes ses briques et recèle un cœur de béton et de verre.

Sachez en outre que la théorie du modernisme est un fantastique sujet de thèse pour un doctorat. Mais si vous préférez passer à la pratique, nous avons listé quelques conseils qui transformeront la conception d’une villa moderne en réussite. De quoi vous inspirer pour votre propre projet.

1. L’importance du vide et d’une mezzanine

Quelle que soit la taille d’une villa rustique, elle a l’air toujours assez chargée. Ce style se traduit en effet par l’emploi de meubles raffinés, de moulures et de plinthes élégantes, de poignées de portes soignées, de garnitures harmonieuses… A contrario, le modernisme se débarrasse de tout surplus et met en évidence la sensation d’espace. Une villa moderne est synonyme d’ouverture et de légèreté.

villa moderne

Source : Freshome.com

Pour ce faire, il suffit d’utiliser le vide : prévoyez de grands étages qui ne sont pas occupés. Le vide est idéal pour créer de l’espace et accentuer la grandeur des lieux. Par exemple, une mezzanine ou un couloir ouvert se caractérise par le vide qui permet de relier les différentes parties de l’habitation de manière subtile entre elles.

Source : Roomed.nl | Lisez aussi cet article !

2. Et la lumière fut…

villa moderneCette sensation d’espace dépend aussi de l’apport de lumière dans la maison. Nous parlons bien sûr de lumière naturelle et non pas d’éclairage électrique. Idéalement, une villa moderne est inondée de lumière naturelle. Les baies vitrées et les grandes fenêtres (parfois hautes de plusieurs étages) jouent alors un rôle fondamental.

Vous pouvez également capter la lumière naturelle depuis le toit. Les coupoles et lanterneaux assurent un éclairage indirect et charmant durant la journée. En combinaison avec des murs blancs, ils agrandissent sans conteste le volume des pièces.

3. L’intégration dans son environnement

Le modernisme n’est pas immédiatement associé à la nature et à la campagne. Mais dans différentes situations, il convient mieux que le style rustique pour créer un jeu intéressant avec le cadre environnant. Le besoin de lumière et d’ouverture implique également que le modernisme tend à effacer les frontières entre l’intérieur et l’extérieur.

De nombreux architectes exploitent cet aspect. Un bel exemple venu de nos contrées est cette villa rurale du bureau d’architectes De Vylder Vinck Tailleu. Aux antipodes de la maison traditionnelle en lisière d’un bois, cette construction minimaliste et sobre ne laisse pas de place au hasard. Les architectes nous expliquent :

« Une vue super sur le jardin. Depuis son fauteuil, son lit ou encore la table à manger. C’est le résultat auquel nous souhaitions arriver. Les hêtres. Toujours dans la ligne de mire. Un fauteuil, un lit, une table. Une cascade de pièces. De l’une à l’autre. Intégrées en oblique entre les hêtres. Que l’on regarde d’un côté ou de l’autre : le jardin est toujours présent. Je me promène à travers toute la maison. Elle est circulaire. Mais pas uniquement. La maison est aussi rectangulaire. Chaque pièce offre sa propre perspective. Les pièces se trouvent entre les hêtres et les hêtres se trouvent entre les pièces. La texture du béton convient parfaitement. Seules les fenêtres forment un contraste entre le jardin et les pièces. »

villa moderne villa moderne

Source : Woning BM | Photographe : Filip Dujardin

4. What you see is what you get

Lorsque vous dessinez une maison moderne sur papier, faites en sorte de tracer un plan simple et serein avec des lignes épurées. Pensez également à mettre en avant la sincérité de votre villa moderne. Connaissez-vous le Centre Pompidou à Paris ? Cet espace artistique d’exposition affiche ses équipements à l’extérieur, tels que les tuyaux sanitaires et les escalators. Un parti pris réussi qui peut s’interpréter comme : « voilà ma vraie nature ». Vous ne devez donc pas chercher bien loin pour l’aménagement de votre habitation. Il suffit de montrer les matériaux utilisés tels quels.

5. La villa moderne au quotidien

Un élément incontournable pour les amateurs d’architecture moderne : l’expérience. Cet aspect est plus important que vous ne l’imaginez. Par-là, les architectes impliquent les sentiments qu’éveille une pièce chez une personne. L’expérience correspond donc à une combinaison complexe de facteurs : l’apport de lumière, les matériaux, l’intimité… Elle est ce qui survient une fois que la villa moderne est construite et que les habitants y vivent. Imaginez-vous en train de faire un brin de causette depuis votre cuisine avec vos invités installés dans le coin salon, ou de vous réveiller le matin au gré des rayons du soleil. Concevoir un plan en ne perdant pas de vue le côté humain révèle donc du vrai challenge. Mais c’est là qu’un bon architecte intervient et met tout en œuvre pour relever le défi.

villa moderne

Source : marckoehler.nl | Photographe : Marcel van der Burg

6. Le modernisme n’est pas un style

“There should be as many styles of houses as there are kinds of people and as many differentiations as there are different individuals.” – Frank Lloyd Wright

Par facilité, nous englobons certains types de maisons dans le style moderne, comme si le style moderne existait à part entière. Mais, d’après cette citation de Frank Lloyd Wright, ce n’est pas le cas ! Le modernisme est un état d’esprit, une manière de voir les choses. Les habitations de Wright en forment le parfait exemple. Elles sont toutes modernistes, mais aucune ne se ressemble. La raison ? L’architecte s’est laissé influencer par l’environnement, par le client, par les nouvelles technologies dans le secteur de la construction…