Dans une habitation, la circulation de l’air est essentielle et est un must pour la santé des occupants. Cependant les progrès en matière d’isolation rendent la ventilation des logements moins spontanée. Pour une aération efficace et bien ventiler sa maison, il est donc fondamental d’adopter les bons gestes au quotidien et d’installer un système de ventilation adapté.

Meilleure isolation… meilleure ventilation

Les avancées réalisées en matière d’isolation pour limiter les pertes de chaleur sont, certes, efficaces mais ont comme inconvénient de confiner davantage les intérieurs. Et qui dit espace confiné, dit pollution intérieure ! Pour préserver la santé des occupants, une bonne aération générale et permanente devient donc un impératif.

Les bons gestes pour bien ventiler sa maison

En aérant une habitation et en renouvelant l’air intérieur, on évacue non seulement l’excès d’humidité, mais également tous types de polluants domestiques. Pour la santé de ses occupants, une habitation doit donc respirer et être aérée.

En l’absence de ventilation mécanique contrôlée (VMC), il convient de respecter certaines règles toutes simples :

Ouvrez les fenêtres, pièce par pièce, à raison de 10 minutes par pièce environ. N’oubliez pas d’éteindre le chauffage et entrebâillez vos fenêtres, la nuit lorsqu’il ne fait pas trop froid dehors. Si vous disposez de grilles d’aération, nettoyez-les régulièrement et ne mettez rien devant, ce qui risqueraient de gêner la circulation de l’air.

La ventilation mécanique contrôlée

Aujourd’hui, de plus en plus de logements sont équipés d’un système de ventilation mécanique contrôlée. Parmi les différents systèmes de ventilation, c’est la ventilation double flux avec récupération de chaleur qui est la plus efficace. Outre une bonne ventilation, ce type de ventilation permet de récupérer environ 70 % de la chaleur du logement.

Une ventilation écologique

Afin d’améliorer les performances de la ventilation, vous pouvez installer un puits canadien qui est un tuyau souterrain menant à une prise d’air extérieure. L’air intérieur est ainsi tempéré en toute saison et sa circulation est améliorée. Ce puits peut être installé de façon indépendante, mais aussi venir compléter la ventilation double flux.

En choisissant les matériaux adéquats, tels que le bois et la terre cuite, les murs peuvent eux aussi contribuer à une meilleure ventilation.