Vous avez découvert un terrain attrayant dans un environnement calme ? Mais méfiez-vous, il y a peut-être de la tension dans l’air, littéralement. De plus en plus de Belges vivent non loin de câbles à haute tension et sont donc exposés aux champs magnétiques qui, selon le Centre International de la Recherche sur le Cancer (CIRC), pourraient bien avoir des conséquences négatives sur la santé. Il n’existe pas encore de preuves tangibles, mais selon les autorités suffisamment de raisons incitent à prendre ses précautions.

Plus de 50 mètres de distance

Depuis quelques années aux Pays-Bas, les câbles à haute tension ne peuvent se trouver à moins de 50 mètres des habitations. En Belgique, il n’existe pas encore de règlement similaire, mais les autorités indiquent vouloir faire attention à l’installation de lignes à haute tension auprès de quartiers résidentiels, terrains de sport et autres facilités publiques.

Vivre sous des câbles à haute tension : des risques pour la santé

De débats font rage sur le sujet. L’Institut national néerlandais pour la Santé et l’Environnement (RIVM) indique qu’il n’existe pas encore de preuves scientifiques qui appuient la thèse d’une influence négative des lignes à haute tension sur la santé, mais que certains résultats d’études étrangères tendent vers cette direction.

Plus de leucémie chez les enfants dans les environs de câbles à haute tension

Selon des statistiques anglaises et allemandes, les enfants contractent plus souvent la leucémie dans les environs de lignes à haute tension. Le Département flamand Environnement, Nature et Energie confirme cette conclusion, mais n’a pas encore été en mesure de démontrer un lien de causalité. Pourtant, les experts estiment que suffisamment de causes incitent à la prudence.

Les ondes électromagnétiques causent-elles la maladie d’Alzheimer?

Des statistiques espagnoles et suisses démontrent que les personnes qui habitent pendant 15 ans à une distance de 50 mètres des lignes à haute tension encourent jusqu’à deux fois plus de risques de contracter la maladie d’Alzheimer, même si l’on recherche toujours des liens de cause à effet.

Un champ magnétique n’est pas l’autre

En l’absence d’une conclusion définitive, beaucoup de personnes se posent bien des questions. Elles pensent que les scientifiques sont influencés par des entreprises qui tirent un bénéfice des lignes à haute tension et déclarent alors qu’il existe trop peu d’études portées sur les risques sur la santé pendant une période de quelques années. Finalement, la force de rayonnement d’un champ magnétique d’une seule et même ligne à haute tension peut varier fortement sur une durée de 24 heures. Vous habitez (tout) près de câbles à haute tension ? Découvrez les risques que vous encourez via les services officiels belges.