‘September Issue’ et ‘Le diable s’habille en Prada’. Si vous avez vu ces deux films, vous avez certainement une idée de qui est Anna Wintour, la rédactrice en chef du Vogue USA. Une femme pour qui la perfection n’est pas une chose inatteignable mais un devoir de tous les instants, à la coupe de cheveux toujours stricte et maîtrisée. C’est pourquoi le jardin de sa maison de campagne dans les Hamptons vous surprendra d’autant plus …

Un jardin anglais plein de mystère

Jardin sauvage d'Anna Wintour 2

Le jardin de 16 hectares d’Anna Wintour ne ressemble pas du tout à l’image que l’on a d’elle. Symbole de la control freak, la rédactrice en chef de Vogue USA dévoile, à travers ce bout de terrain jouxtant sa maison de campagne, d’autres aspects de sa personnalité.

Jardin sauvage d'Anna Wintour 3

 

Sauvage et mystérieux, ce jardin l’est assurément. Longues herbes, arbres fruitiers, tonnelles recouvertes de vignes, portiques rustiques… Il dégage une atmosphère romantique, intime et désinvolte, comme si tout avait poussé par hasard. Rien à voir avec un jardin à la française, et pour cause, n’oublions pas que la papesse de la mode est une ressortissante anglaise !

Jardin sauvage d'Anna Wintour 4

Une amie paysagiste

Miranda Brooks

Ce jardin anglais, c’est à son amie Miranda Brooks, rencontrée il y a 25 ans à New York, qu’elle le doit. Anglaise, comme Anna, elle connait les secrets des jardins britanniques. Elle découvre sa vocation à l’adolescence. Punie pour avoir endommagé la voiture familiale, elle devait alors s’occuper du jardin de ses parents…

Jardin sauvage d'Anna Wintour 7

Le jardin d’Anna Wintour est son projet le plus personnel. Elle aime le style romantique et champêtre, presque sauvage et chaotique. Elle dit de ce jardin, qu’il semble effortless, mais qu’il ne l’est pas du tout ! On retrouve bien là sa propriétaire…

Jardin sauvage d'Anna Wintour 8

Source : nytimes