Votre escalier a besoin d’être remplacé ou vous en avez simplement marre, mais vous n’envisagez pas d’investir dans une rénovation d’escalier chère et complexe ? Pas de souci : vous pouvez aussi tout simplement peindre l’escalier ! Ainsi votre escalier sera rafraîchi, et tout le hall d’entrée aussi. Comment peindre un escalier ? Avec ces conseils, ce sera un jeu d’enfant !

Tout dépend de la bonne préparation

En ponçant l’escalier, vous vous assurez que la peinture adhère mieux. Surtout avec un escalier en bois, le ponçage est très important !

Comme souvent, ici aussi tout dépend de la bonne préparation ! Premièrement, votre escalier doit être parfaitement débarrassé de toute poussière, graisse et saleté. Sinon, votre peinture aura du mal à adhérer ou vous risquez des irrégularités dans la couche de peinture ! Mais alors, comment faire exactement pour que votre escalier soit « prêt à  peindre » ?

  1. Tout d’abord il faut retirer le chemin d’escalier, si vous en avez un bien sûr. Les restes de colle s’enlèvent facilement en ponçant !
  2. Ensuite, on s’attaque à l’ancienne couche de peinture. Celle-ci s’enlève facilement avec un décapant et un grattoir à peinture. Si nécessaire, ici aussi il faudra poncer un peu.
  3. Après, il faut encore dégraisser l’escalier. Pour être sûr de choisir le bon produit pour cela, le mieux est de demander conseil à un spécialiste : en effet, chaque support nécessite un type de dégraissant différent.
  4. Pour finir, il faut débarrasser l’escalier de toute la poussière. Nettoyez les marches avec un chiffon humide et masquez les parties qui ne doivent pas être peintes. Et voilà : votre escalier est prêt à peindre !

Dans le cas d’un escalier en bois, il faudra poncer plus (au moins 2 fois de plus) pour éviter les éclats. Après chaque ponçage, passez un chiffon humide sur les marches.

Quelle peinture utiliser pour peindre l’escalier ?

N’oubliez pas votre sous-couche !

sous-couche escalier
N’oubliez surtout pas d’appliquer une sous-couche avant de peindre !

Les étapes précédentes sont terminées ? Dans ce cas, il est temps de commencer à peindre l’escalier. Dans ce cadre, la première couche est la plus importante : la sous-couche ! Grâce à la sous-couche, votre peinture adhérera mieux et ne s’écaillera pas dès le début. Ce serait dommage : à peine pouvoir profiter de tout ce travail et devoir recommencer après quelques mois seulement ?! Et le meilleur de tout : que vous ayez un escalier en bois ou en métal, avec la sous-couche adéquate, vous pouvez le peindre quoi qu’il en soit. Il est donc indispensable d’appliquer une sous-couche de bonne qualité ! 

Conseil : Si vous procédez par étapes et sautez à chaque fois une marche en peignant, vous pourrez continuer à utiliser l’escalier même pendant les travaux de peinture ! Si en plus, vous choisissez une peinture à séchage rapide, le travail sera fait en moins de deux.

L’aspect détermine le type de peinture

Le type de peinture que vous devez choisir dépend surtout de l’aspect que vous souhaitez obtenir. Vous pouvez choisir entre une finition brillante, satinée ou mate. Peut-être bon à savoir : plus la peinture est brillante, plus la surface est facile à nettoyer ! Vous aimez un aspect brillant ou satiné ? Dans ce cas, une peinture ou un vernis à base de résine alkyde-uréthane est la meilleure option. Pour un escalier mat, par contre, il faut se tourner vers les peintures pour sol. Optez en tout cas pour une peinture bi-composante : l’un composant fait office de couche de base, l’autre de durcisseur, ainsi votre sol est simultanément protégé contre l’usure.

Rouge, jaune, noir,  blanc, orange : toutes les couleurs sont possibles ! Et pourquoi pas combiner plusieurs couleurs ?!

Mais il n’y a pas que la peinture de sol qui est protégée contre l’usure : il existe une version résistante à l’usure pour presque chaque type de peinture. N’hésitez pas à vous renseigner dans le magasin de peinture parce que cette version a une durée de vie beaucoup plus longue ! Dans ce cas, vous n’aurez pas à vous faire de souci s’il vous arrive de monter les escaliers à toute vitesse avec vos talons ;-). Profitez-en pour diminuer le risque de glissade en optant pour une peinture antidérapante : pas d’accidents inutiles et surtout douloureux pour vous ou vos enfants !

De la plus subtile et la plus sobre à la plus vive !

escalier noir
Des murs blancs et un escalier noir permettent de créer un magnifique contraste !

La couleur est quelque chose de personnel… elle permet de donner libre cours à vos envies. Néanmoins, il est bon de tenir compte des conseils suivants. Optez pour l’harmonie en peignant tout le hall d’escalier dans la même couleur ou les mêmes teintes de couleur. Vous voulez quelque chose d’un peu plus expressif ? Dans ce cas, créez un contraste sympa en peignant le mur dans une autre couleur que l’escalier. Si l’escalier est plus foncé que les murs, vous augmentez l’impression d’espace ! Laissez libre cours à votre créativité ? Dans ce cas, vous pouvez peindre chaque marche dans une autre couleur, choisir une autre couleur pour les contremarches que pour les marches ou peindre des figurines sur l’escalier… tout est possible !

Et voilà : grâce à cette rénovation simple, votre escalier a l’air tout neuf. Pour apporter la touche finale, vous pouvez décorer le hall d’escalier, avec un mur photo, par exemple !

Attention : Pendant la première semaine suivant les travaux de peinture, évitez de marcher avec des chaussures sur l’escalier. Laissez un peu de temps à la peinture pour durcir afin d’éviter de l’abîmer.