Un parquet en chêne est aux sols en bois ce qu’est le marbre aux pierres naturelles : la fine fleur de tous. Dans un intérieur classique ou rustique, les planches en chêne constituent la base de toute décoration. Une armoire ancienne, un objet familial unique ou un luxueux fauteuil en cuir sont tous mis en valeur par un sol en bois authentique, et encore davantage par un parquet en chêne. Mais le chêne mérite-t-il ses lettres de noblesse ? Quels sont les avantages et inconvénients d’un parquet en chêne ?

Une seule sorte de bois pour beaucoup d’aspects

Parquet-planches-en-cheneLe « parquet » est un nom collectif qui englobe différentes sortes de sols en bois. Aujourd’hui, le consommateur a le choix entre plusieurs types de bois, dont des bois durs exotiques comme le teck ou le merbeau. Auparavant, seules des planches en bois de chêne étaient disponibles en Europe. Le chêne remplit toujours parfaitement son rôle de revêtement de sol.

Les personnes qui optent pour l’aspect du chêne peuvent, en outre, choisir entre plusieurs sortes de parquets. Vous pouvez faire placer un parquet massif ou opter pour la facilité du stratifié. Enfin, il existe également d’autres matériaux qui permettent d’imiter le caractère des planches en chêne, et cela va du parquet en céramique aux sols en vinyle.

Tarkett, le spécialiste des sols, propose dans sa collection Atelier cinq sols en chêne exclusifs qui s’inscrivent dans la longue tradition des planches en chêne. Vous pouvez, par exemple, opter pour les planches extra larges Elegance avec un aspect légèrement brossé, ou pour les planches rustiques Heritage.

Durable ou non ?

Le parquet peut être particulièrement durable mais aussi entraîner des conséquences négatives pour l’environnement… Tout dépend de la méthode de production. Un bois durable provient de sources durables et renouvelables. Cela signifie qu’il n’est pas le résultat d’un abattage sauvage. Un parquet doit, en outre, être fabriqué avec du bois dur pour résister aux chocs et aux années qui passent.

Planches-en-chene

Les sols en bois et le stratifié sont généralement traités pour résister non seulement aux talons aiguilles les plus pointus, mais aussi aux rayures et aux taches sur le long terme. Ce traitement ou la pose d’une couche d’usure spéciale permet de ne pas devoir soigner et nettoyer votre sol en permanence.

Les planches en chêne : quid de l’humidité ?

Votre parquet a beau être le plus solide possible, l’humidité et les variations de température demeurent des ennemis redoutables. Il est dès lors primordial de placer des joints de dilatation sous les plinthes. Une chape de sol sèche est, par ailleurs, indispensable.