Si vous êtes propriétaire d’une habitation ou d’un bâtiment, mieux vaut souscrire une assurance incendie. Cette dernière protège autant le bâtiment que le mobilier contre les dégâts. La souscription d’une assurance incendie est souvent une condition à la souscription d’un emprunt hypothécaire.

Protéger ses biens avec une assurance incendie propre

Mais qu’en est-il du locataire ? Il n’est pas le propriétaire du bâtiment, mais il le loue quand même. Une assurance incendie peut s’avérer intéressante pour le locataire, voire même nécessaire. Une assurance incendie contractée par le locataire couvre en effet ses biens contre les dégâts. Si des meubles ou d’autres affaires personnelles sont endommagées à la suite d’un incendie, d’un dégât des eaux ou d’une catastrophe naturelle, tous les dégâts sont couverts par une assurance incendie propre. Si vous n’avez pas d’assurance à ce moment, toutes vos affaires partent en fumée.

Responsabilité à l’égard des tiers

Le locataire est également responsable pour les dégâts causés à un tiers, qu’il s’agisse du propriétaire ou des voisins, par exemple. Si un incendie se déclare chez le locataire, ce dernier est automatiquement responsable des dégâts chez les voisins, sauf s’il prouve le contraire. L’assurance du voisin lui permet de demander une indemnisation des dégâts au locataire. C’est à ce moment que l’assurance incendie offre la protection nécessaire.

Abandon de recours contre le locataire

Lorsque le loueur souscrit une assurance incendie pour le bien loué, il peut le faire avec abandon de recours contre le locataire. Grâce à ce type d’assurance incendie, le loueur ne peut pas se dresser contre le locataire pour les dégâts couverts par l’assurance incendie.

Une assurance incendie avec abandon de recours contre le locataire ne remplace en aucun cas complètement une assurance incendie pour le locataire. Ce dernier court donc toujours des risques. Le loueur abonne tout recours contre le locataire pour les conditions couvertes par l’assurance incendie. S’il n’est pas couvert pour certains cas spécifiques, il peut demander des dédommagements au locataire dans ces cas précis.

Il va de soi que les biens du locataire ne sont pas couverts par l’assurance incendie du loueur. Si les affaires du locataire sont endommagées par une catastrophe naturelle, ces dégâts ne sont en aucun cas couverts par l’assurance incendie du loueur.

Conclusion

En tant que locataire, la souscription d’une assurance incendie n’est pas obligatoire, mais mieux vaut tout de même en souscrire une. Une telle assurance protège vos biens contre les dégâts et couvre votre responsabilité à l’égard d’un tiers pour les dégâts causés en tant que locataire.

Pour être couvert, un loueur demande souvent au locataire de souscrire une assurance incendie. Cette condition est souvent clairement stipulée dans le contrat de location. Dans ce cas, le locataire est obligé de souscrire une assurance.