A partir du 1er janvier 2012, le bonus logement ne sera plus calculé sur le revenu, il sera limité à max 45% des charges d’emprunt.  Les remboursements d’emprunt profiteront dès lors davantage aux personnes à bas revenus. C’est une des conséquences du nouveau budget.

Le bonus logement, c’est quoi?

Depuis 2005, toute personne qui contracte un crédit immobilier pour l’achat, la rénovation ou la construction de son habitation pouvait bénéficier d’un bonus logement fiscalement avantageux.  Le contribuable pouvait ainsi déduire une partie des intérêts payés sur son prêt hypothécaire. Jusqu’ici, celui qui avait les revenus les plus importants pouvait également bénéficier d’une déduction fiscale importante.  Ce n’est plus le cas.

Avantage fixe de 45%

A partir du 1er janvier 2012, le bonus logement ne sera plus lié au niveau de revenu (il était auparavant de 50% max.) mais il sera de 45 % pour tout le monde.  Les personnes ayant les plus haut revenus vont donc moins profiter de cet avantage, tandis que les plus bas revenus pourront davantage déduire.

Par exemple un contribuable avec un revenu annuel imposable de 12.000 euros ne récupère actuellement que 32% de ses charges d’emprunt. A partir de 2012, ce pourcentage passera à 45%.