Le bonus logement, on en parle beaucoup dans les médias pour le moment. En effet, dès 2014, le bonus logement ne sera plus une affaire fédérale. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Et comment convertir votre bonus logement en réduction d’impôt ?

Le bonus logement c’est quoi ?

En Belgique, l’impôt sur les salaires est progressif. Plus votre plage de rémunération est élevée, plus le tarif marginal est élevé. En d’autres termes, plus vous gagnez, plus vous êtes imposé. Vous avez toutefois la possibilité d’optimiser fiscalement vos revenus en déduisant votre emprunt hypothécaire et/ou votre assurance solde restant dû de vos impôts, c’est ce que l’on appelle le bonus logement. Vous pouvez donc déduire fiscalement vos amortissements de capital et votre prime d’assurance solde restant dû – une assurance vie qui garantit le remboursement de votre hypothèque – afin de réduire le coût net de votre emprunt. Il y a toutefois certaines conditions à respecter.

Les conditions du bonus logement

Si vous avez souscrit un emprunt hypothécaire pour une période d’au moins dix ans auprès d’un organisme bancaire reconnu, votre prêt entre en ligne de compte pour le bonus logement.

Montant maximal du bonus logement 2012

Il est important de savoir qu’il existe un montant maximal déductible, et ce montant est défini par la loi. Pour l’année 2012 (exercice d’imposition 2013), le montant de base est fixé à 2200 euros. Vous pouvez ajouter 730 euros s’il s’agit d’un emprunt pour votre propre habitation, et encore 70 euros si vous avez trois enfants ou plus à charge au 1er janvier de l’année de conclusion de l’emprunt. Lors de l’établissement du nombre d’enfants, un enfant handicapé compte double. Le montant maximal pour la réduction d’impôt est également appelé corbeille fiscale.

Quelle est, en fin de compte, votre économie ?

Vous bénéficiez d’une exonération fiscale sur les amortissements de capital, les intérêts et les primes payées pour l’assurance solde restant dû, limitée par la corbeille fiscale. Comparez le montant maximal déductible avec le total de vos remboursements annuels pour votre prêt hypothécaire et/ou assurance solde restant dû. Si votre corbeille fiscale est plus importante que votre remboursement annuel, vous pouvez déduire votre remboursement annuel au maximum.

Vous pouvez épargner un maximum de 45% sur le plus petit montant de la corbeille fiscale ou sur les primes / crédits effectivement remboursés. Contrairement à précédemment, chaque contribuable peut bénéficier d’un même pourcentage de déduction, indépendamment des revenus imposables. Pour l’exercice 2013 (revenus 2012), l’avantage fiscal est de 45% (majoré des centimes communaux) du montant exonéré.

Optimisation fiscale entre époux

Pour permettre l’optimisation fiscale entre époux, le principe est le suivant : les époux peuvent répartir entre eux leur corbeille fiscale du bonus logement.

Et en plus …

Vous pouvez déduire les intérêts de votre crédit hypothécaire. Découvrez comment l’un de nos prochains articles.