Félicitations, vous êtes sur le point d’acheter ou de construire une maison!  Dans ce cas, il y a de grandes chances pour que vous demandiez un crédit hypothécaire.  Mais quelle formule de prêt choisir?  Avez-vous intérêt à souscrire un prêt à taux fixe ou variable?

Prêt à taux fixe

En choisissant un taux fixe, vous payez le même montant durant toute la durée du prêt.  Le taux d’intérêt est à la base un peu plus elevé qu’avec un taux d’intérêt variable, mais il reste fixe, vous pouvez donc prévoir au mieux votre budget.  Si votre prêt est révisé, le taux d’intérêt ne peut pas augmenter.  Par contre, si les taux d’intérêts baissent, votre taux d’intérêt ne sera pas revu sauf sous certaines conditions.  Et de toute façon, en moindre mesure par rapport aux taux variables.  Les emprunts à taux fixe sont recommandés lorsque les taux d’intérêts sont bas.

Prêt à taux variable

Le prêt hypothécaire à taux variable ou révisable offre un meilleur taux d’intérêt que la formule fixe.  Cependant, ce taux peut être révisé plusieurs fois pendant la durée de votre prêt.  Si les taux d’intérêts du marché montent, le montant de votre mensualité augmentera aussi. Si les taux d’intérêts du marché baissent, le montant de votre mensualité diminuera.  En Belgique, la loi limite cependant ces variations : le taux ne peut pas être modifié la 1ère année ; la 2ème année, une variation de max 1% est autorisée par rapport au taux de base.  La 3e année, les taux peuvent varier de max 2%, et ensuite ils ne peuvent aller au-delà du double du taux de base.  La plupart des banques et des assureurs offrent la possibilité de fixer un taux maximal ( le « cap » ou taux plafonné), celui-ci est inscrit dans le contrat de crédit et permet d’éviter de subir les conséquences d’une hausse trop importante des taux d’intérêts.  Dans le cas d’un taux d’intêret variable de 5% avec un “cap” de +/- 2% le taux peut varier entre 3% et 7%.

Exemples de formules de crédit hypothécaire à taux variable : 

1/1/1 : variable chaque année – taux d’intérêts revus chaque année
3/3/3 : variable tous les 3 ans – taux d’intérêts revus tous les 3 ans

5/5/5 : variable tous les 5 ans – taux d’intérêts revus tous les 5 ans
10/5/5 : Première révision du taux après 10 ans, ensuite tous les 5 ans

En résumé, un taux variable est moins cher qu’un taux fixe, mais il peut augmenter par la suite.

Prêt à taux semi-variable

La formule de taux semi-variable fonctionne sur le même principe qu’un accordéon.  Lorsque les taux d’intérêts augmentent, le montant des mensualités reste fixe mais la durée du crédit est allongée.  Trouvez la formule de crédit qui vous convient ici.