Qu’il s’agisse de votre première maison ou d’une seconde résidence, une demande de prêt hypothécaire représente souvent un casse-tête insoluble pour les nouveaux propriétaires. Ils sont amenés à prendre un grand nombre de décisions délicate savant de pouvoir enfin bénéficier du financement désiré. La comparaison des options de financement est la première étape dans vos démarche. Saviez-vous cependant que vous aurez à choisir entre un intérêt fixe et un taux variable pour votre emprunt hypothécaire ? Afin de vous aider à choisir la meilleure option pour votre profil, nous vous expliquons dans cet article la différence entre ces deux types de taux.

Taux d’intérêt, hypothèque… Qu’est-ce que c’est ?

De nos jours, au vu du prix de l’immobilier, il est tout à fait normal de ne pas pouvoir payer sa propriété en une fois. C’est la raison pour laquelle la majorité opte pour une hypothèque. L’hypothèque correspond à la mise en garantie de votre bien immobilier, qui est accordée à votre banque dans le cadre d’un contrat de crédit hypothécaire. Ainsi, en cas d’incapacité de remboursement de votre prêt, le créancier est en droit de saisir votre propriété en contrepartie. Vous devrez par ailleurs payer des intérêts sur votre prêt hypothécaire. Notez que grâce à la mise en garantie de votre maison, votre taux d’intérêt s’en trouvera plus bas, puisque la banque a pour certitude de pouvoir récupérer l’argent investi dans votre projet immobilier.

En revanche, il se pose la question de la volatilité du taux choisi pour votre prêt hypothécaire. Vous avez ici deux options : le taux fixe et le taux variable. Dans le premier cas, votre taux est défini au préalable avec votre banque, et reste inchangé pendant toute la durée de votre contrat. Dans le second cas, votre taux peut varier à la hausse comme à la baisse. Les délais de révision de ce taux sont par contre définis dans votre contrat et dépendent de la formule que vous avez choisie. Les formules fonctionnent comme suivant : 

  • 1/1/1: le taux est révisé après un an
  • 3/3/3: le taux est révisé tous les trois ans
  • 5/5/5: le taux est révisé tous les cinq ans
  • 10/5/5: le taux est révisé pour la première fois après 10 ans puis tous les 5 ans

Exemple : J’ai choisi une formule 10/5/5 pour mon prêt hypothécaire à rembourser sur 40 ans. Mon taux d’intérêt est revu pour la première fois 10 ans après la signature du contrat, après quoi il est revu tous les 5 ans jusqu’à la fin du délai de remboursement. Le taux est donc révisé 6 fois au cours de mon contrat.

Il existe de nombreux types de formules et chaque banque propose des conditions différentes. Il est donc important de prendre cela en compte lors de la conclusion du contrat d’hypothèque, et de bien comparer les options de chacune des institutions financières.

calculer intérêt fixe ou variable

Comment fonctionne l’intérêt fixe ?

Le taux d’intérêt fixe est établi contractuellement entre les deux parties au moment de la conclusion de l’hypothèque et reste donc le même pendant toute la période. Notez cependant que plus l’hypothèque est longue, plus le taux d’intérêt sera élevé, car le risque de non-remboursement du prêt est plus grand.

Comment fonctionne l’intérêt variable ?

Le taux hypothécaire variable est déterminé par deux facteurs: l’indice de référence + la marge personnelle accordée par la banque selon votre profil financier. En Europe, l’indice de référence est généralement équivalent à l’intérêt EURIBOR. Il s’agit de l’intérêt que les grandes banques s’accordent lorsqu’elles se prêtent mutuellement de l’argent (en Euro), sur des échéances de moins d’un an. La marge venant s’ajouter à ce calcul correspond à la marge bénéficiaire de la banque.

Un taux d’intérêt variable est un taux d’intérêt qui fluctue avec le pourcentage EURIBOR. Toutefois, le délai de révision de votre taux d’intérêt dépend de la formule que vous avez choisie. Actuellement, le taux d’intérêt de l’EURIBOR est négatif. Cela signifie que le taux d’intérêt variable est historiquement bas.

Intérêt fixe ou variable – quelle est la meilleure option ?

La grande différence entre un taux hypothécaire fixe et un taux hypothécaire variable est en fin de compte la certitude. Avec un taux d’intérêt fixe, vous savez à l’avance le montant de vos mensualités. Cela représente un avantage pour les personnes disposant d’un budget contrôlé et incapables de faire face à une potentielle hausse du taux d’intérêt.

En revanche, un taux d’intérêt variable est la meilleure option pour les personnes disposant d’un budget légèrement plus flexible, car les taux d’intérêts sont actuellement historiquement bas. De plus, il est généralement possible dans le cadre d’un taux d’intérêt variable de rembourser gratuitement une partie de l’emprunt. Dans ce cas précis, un taux d’intérêt fixe entraîne lui des coûts supplémentaires.

Cependant, vous n’avez pas à trop vous inquiéter de la possible hausse du taux d’intérêt variable. Un indice de référence mensuellement publié sur le site de la FSMA garantit en effet la protection du consommateur. Les fluctuations positives comme négatives de l’intérêt dépendent donc du »plafond » convenu dans le contrat, à l’exception des deuxième et troisième années suivant la conclusion du contrat.

En effet, au cours de la deuxième année de votre prêt hypothécaire, l’intérêt peut augmenter d’1% au maximum. Au cours de la troisième année, le taux défini au début du contrat peut à nouveau augmenter de 2%. Sur toute la durée de l’emprunt, le taux d’intérêt variable peut au maximum doubler.

Exemple: Dans le cadre d’un taux variable de 2,50% sur un crédit 1/1/1, le taux ne peut pas dépasser 3,50% la première année ou 4,50% les 2ème et 3ème années.

La plupart des gens choisissent un taux d’intérêt fixe lorsque celui-ci est bas et un taux d’intérêt variable si ce dernier est élevé. Bien entendu, le choix entre un intérêt fixe ou variable dépend de votre budget personnel ainsi que de vos dépenses mensuelles, et doit donc être choisi avec prudence. Chez TopCompare.be, nous espérons avoir pu vous aider avec cette étape complexe liée à la demande d’emprunt hypothécaire !