Si vous comptez construire, vous allez probablement prendre rendez-vous chez votre banquier pour souscrire un prêt hypothécaire. Nous analysons les implications et vous donnons des conseils pour choisir la formule la plus avantageuse possible.

1) Rendez-vous dans plusieurs banques et institutions financières

Avant de souscrire un prêt hypothécaire, il convient de comparer les offres. Chaque banque propose en effet son propre taux, d’où l’importance de trouver le plus avantageux. Confrontez les propositions de plusieurs banques pour obtenir la meilleure formule possible. Outre les banques, certaines sociétés d’assurances et de logements proposent des prêts hypothécaires. Peut-être pouvez-vous même bénéficier d’un crédit social ?

2) Taux d’intérêt : fixe ou variable ?

Voici bien une question qui revient sans cesse avant de souscrire un prêt hypothécaire : taux fixe ou variable ? Un taux d’intérêt avantageux importe beaucoup. En optant pour un taux variable, vous vous lancez dans l’inconnu. Impossible de connaitre avec précision le taux d’intérêt dans quelques années, et encore moins dans 10 ans. Avec un taux fixe, vous savez à quoi vous attendre et payez toujours le même pourcentage.

Les taux actuels sont si bas qu’il est fortement recommandé de préférer un taux fixe. On s’attend en effet à ce que le taux augmente dans les prochaines années.

3) Les frais supplémentaires lors de la souscription d’un prêt hypothécaire

En souscrivant un prêt, vous devez tenir compte de frais supplémentaires, tels que les frais d’acte et de dossier. Un prêt hypothécaire est conclu chez un notaire, dont les frais dépendent du montant emprunté. Les frais de dossier sont fixes, et leur montant varie d’une banque à l’autre.

4) L’assurance solde restant dû

Si vous contractez un prêt important, mieux vaut prendre les précautions nécessaires pour permettre un remboursement partiel ou total en cas de décès. Cela demande des frais supplémentaires : le montant déboursé pour une assurance solde restant dû dépend entièrement de la répartition choisie. On privilégie généralement un rapport 50/50, afin d’assurer la moitié du montant pour chaque partenaire. En cas de décès d’un des deux, la moitié de la dette doit encore être remboursée.

5) Avantage fiscal : le bonus logement

Alors que la Flandre a décidé de réduire l’avantage fiscal lié au bonus logement, aucune décision officielle n’a encore été prise en Wallonie ou à Bruxelles concernant l’avenir de ce bonus.

L’action ‘Bonus logement’ de Blavier

Pour compenser les modifications du bonus logement, Maisons Blavier a décidé de lancer une action ‘Bonus logement’. Pour tous les clients qui signent un contrat clé-sur-porte avant la fin de cette année, Blavier effectue les premiers remboursements ! Profitez vite de ce ‘bonus logement’ unique !

> 0€ de crédit hypothécaire durant les premiers mois ?