Cohabiter n’est pas tout à fait la même chose que vivre ensemble. Dans une situation de cohabitation, vous avez en tant que ménage votre propre maison à part entière, avec quelques pièces partagées. De plus, chaque projet de cohabitation est différent. Les habitants définissent eux-mêmes les espaces partagés : uniquement le jardin ou la cuisine, la salle de séjour… La cohabitation ne se définit pas comme le partage d’espaces, mais plutôt comme le partage d’un cadre de vie.

D’où vient la cohabitation ?

La cohabitation est apparue dans le milieu estudiantin. Il est fréquent, dans un kot, que les étudiants partagent des pièces communes. Ce concept a été ensuite repris par des libres penseurs qui voulaient continuer à profiter de cet état d’esprit de partage. En Belgique, la cohabitation n’est pas tout à fait développée. Aux États-Unis, il existe déjà des centaines de groupes de cohabitants qui mangent ensemble, vivent ensemble et prennent des décisions ensemble, sans jamais entraver l’intimité de leur propre espace de vie. On a toutefois vu apparaître ces dernières années des projets ambitieux comme Cohousing à Courtrai et BotaniCo à Louvain.

cohabitation

Problème actuel

Si vous vivez en zone urbaine, vous rencontrez au quotidien d’autres problèmes que ceux qui vivent en zone rurale. L’utilisation de l’espace, la sécurité, l’environnement sécurisé pour vos enfants et beaucoup d’autres sujets doivent être appréhendés de manière créative par les habitants. La cohabitation offre une solution à diverses questions en imitant une petite communauté de village traditionnelle avec quelques ménages regroupés. Cela engendre un cadre familier où tout le monde se connait et où les enfants peuvent jouer et grandir en toute sécurité.

Avantages

Le principal avantage est l’aspect économique. Se partager les tâches, comme la cuisine, la surveillance des enfants, le covoiturage ou l’entretien de la maison, vous permet d’épargner du temps et de l’argent. Sur le plan émotionnel, vous pouvez également compter les uns sur les autres. Les enfants apprennent et s’amusent ensemble, tandis que les adultes ne sont pas isolés socialement.

cohabitation

Conditions

Avant de vous lancer dans la cohabitation, il est préférable de réfléchir à ce que vous ou votre famille vous apprêtez à rencontrer :

  • Responsabilités: dans un projet de cohabitation, vous devrez vous occuper de plusieurs (nouvelles) tâches qui ne surviennent pas forcément dans une habitation familiale.
  • Céder et partager l’autorité: dans un projet de cohabitation, les décisions se prennent en groupe. Parfois, la décision suivra votre avis, parfois pas.
  • Services communs: qui dit services communs, dit aussi frais communs, même si vous n’en faites pas directement l’usage. Vous pouvez bien sûr stipuler des arrangements précis pour distinguer les dépenses personnelles et collectives.