L’entreprise de construction clé-sur-porte Maisons Blavier a publié, en décembre 2013, un rapport sur les tendances en matière d’habitat et de construction. Outre l’impact de la crise, le rapport pointe le renforcement des normes énergétiques. Mais que pense le Belge de ces règlementations et des objectifs de l’Europe pour 2020 ?

Entre le passif, l’actif et la maison basse énergie, que pense réellement le Belge des normes énergétique ? Est-il véritablement au courant des nouvelles règlementations ? Pour répondre à ces questions, Maisons Blavier a mené une enquête auprès d’un large panel de Belges.

Les objectifs de l’Europe sont-ils réalistes ?

À partir de 2020, les nouvelles constructions devront montrer une consommation énergétique quasi nulle (dixit la directive européenne sur la performance énergétique des bâtiments). Toutefois, si le gouvernement tente d’être clair à ce sujet, beaucoup d’ignorance et de réticence planent encore autour de ces objectifs.

Selon le rapport récemment réalisé par Maisons Blavier, près d’1 Belge sur 4 trouve les objectifs de l’Europe non réalistes. 1 personne sur 2 n’est, quant à elle, pas au courant de ces ambitions européennes.

Objectifs de l'Europe

Moins de constructions énergétiquement efficaces

Le niveau de connaissance des candidats-constructeurs et acheteurs en matière d’énergie a peu évolué depuis 2012. Selon l’enquête, 1 participant sur 5 ne se serait pas renseigné davantage au sujet des normes énergétiques, en 2013. Il en ressort même que moins de candidats-bâtisseurs auraient opté pour la construction d’une habitation énergétiquement efficace.

types de constructions

Les solutions d’efficacité énergétique

Enfin, que pense le Belge des solutions d’efficacité énergétique ? Selon le rapport réalisé par Blavier, seul 1 participant sur 3 est conscient du retour sur investissement de ses installations vertes. 1 sur 4 investit dans des solutions d’efficacité énergétique pour obtenir davantage de confort et 13 % des Belges trouvent ce type d’investissement trop onéreux. Mais, le Belge est-il prêt à investir dans des solutions vertes ? Les prédictions semblent positives !

Solutions énergétiquement efficaces