Annelies, rédactrice iMaison, s’apprête à rénover sa maison. Dans cette colonne pétillante, elle vous raconte ses aventures et vous donne des trucs & astuces pour une rénovation de maison réussie ! Annelies constate que sa baignoire est installée, et la phase de finition de la maison est officiellement engagée…

Poser une baignoire, le début de tout

Je pénètre à l’intérieur de ma future salle de bains et me retrouve nez à nez avec ma baignoire. (Petite remarque : prendre un bain est sacré pour moi, la façon ultime de me détendre.) Poser une baignoire est donc presque symbolique : ma maison adopte une fois de plus une nouvelle forme. Même les radiateurs se rapprochent, la chape est mise et le carreleur a commencé à préparer les travaux. Bientôt, le bain ne sera pas seulement couvert d’adorables carreaux Winckelmans, mais le sol de mon hall et de ma cuisine sera également recouvert de magnifiques carrelages en céramique, avec une couche supérieure de marbre de Carrare !

Mais tout ne se passe pas si bien. À cause du temps extrêmement humide des semaines précédentes, nous ne pouvons momentanément pas poser le sol ou les portes en bois. L’escalier qui nous mènera du deuxième au troisième étage est terminé et entreposé dans l’atelier du charpentier… et devra y rester encore un petit moment.

Bienvenue dans le monde merveilleux du métal déployé !

Entretemps, j’ai dû déjà faire des choix bizarres. Jusqu’à peu, je n’avais jamais entendu parler de métal déployé, mais à l’heure de choisir un remplissage approprié pour la balustrade de la terrasse et de la mezzanine, un nouveau monde s’ouvre à moi. Du métal déployé avec des ouvertures en forme de losange ou de carré, aplati ou brut, avec de petites ou grandes mailles… Vous ne le croyez peut-être pas, mais ça existe ! Alors que mon grand-père de 82 ans a commencé la conception de ma cuisine en bois, nous peignons de toutes nos forces le châssis intérieur pour les portes. Et mon chéri – l’incarnation de l’efficacité – planifie d’installation d’un mur d’escalade, afin de se frayer le chemin le plus court possible du salon vers la chambre à coucher.

Impatience et envies de déménagement

De plus, mon impatience augmente, en même temps que des envies de déménagement. Pour vaincre le temps qui me sépare de ce moment, je m’occupe de la conception d’une représentation entièrement en 3D de la maison, que je peux aménager à cœur joie…

 

À la semaine prochaine,

Annelies