Lorsque vous vendez une maison, il est important que vous en obteniez un prix correct, soit un prix qui correspond à sa valeur réelle sur le marché immobilier. Faire estimer la valeur d’une maison peut aider le vendeur à déterminer précisément la valeur de son bien et d’en obtenir un meilleur prix.

L’importance d’une évaluation correcte

Établir un bon prix est fondamental si vous voulez vendre votre maison en bonne et due forme. Si vous proposez un prix trop haut, vous découragerez de nombreux acheteurs potentiels et risquerez même de ne pas la vendre. Un prix trop bas n’est pas non plus souhaitable, vos revenus en souffriraient.

Qui peut estimer la valeur d’une maison ?

À qui pouvez-vous faire confiance pour estimer correctement la valeur de votre maison ? De nombreuses personnes se tournent instinctivement vers un estimateur professionnel ou un expert immobilier. Il ne s’agit toutefois pas toujours du meilleur choix. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les estimateurs professionnels demandent des honoraires élevés sans pour autant donner d’estimation correcte. Selon Test-Achats, les estimateurs osent demander jusqu’à 600 euros pour évaluer une maison.

Vous pouvez aussi confier l’expertise de votre maison à votre notaire ou à un agent immobilier. Ces deux acteurs ont tout intérêt à évaluer votre maison le plus précisément possible. En outre, toujours selon Test-Achats, ils le font aussi bien voire mieux que des experts immobiliers. L’avantage principal ? Les agents immobiliers et les notaires vous aident généralement gratuitement.

Estimer la valeur d’une maison

Quels aspects influencent la valeur de la maison ?

Quelle que soit la personne qui estimera la valeur de votre maison, elle devra toujours prendre en compte les éléments suivants :

  • La taille et la superficie de votre maison.
  • La surface, la situation et l’orientation du terrain.
  • L’âge et l’état de la maison.
  • Le style architectural.
  • L’accessibilité de la parcelle et de l’habitation.
  • Les finitions extérieures et intérieures.
  • Les possibilités de réaménagement de l’habitation.
  • La valeur des biens semblables dans les environs.