Les toits plats ont beau se ressembler, l’un n’est pas forcément l’autre. Il existe, en effet, des dizaines de matériaux et de techniques pour rendre un toit plat étanche. Nous vous présentons, dans cet article, l’ensemble des revêtements possibles.

Les membranes de toiture bitumineuses

En Belgique, les toits plats sont associés depuis des décennies avec un certain type de revêtement : le bitume. Vous n’en avez jamais entendu parler ? Peut-être connaissez-vous davantage les membranes bitumineuses sous le nom de ‘roofing’. Ces toits plats bitumineux sont reconnaissables à leur couleur noire typique.

Qu’est-ce que le bitume ?

revêtement de toit plat

Le bitume est un matériau à base de pétrole. Il est produit en éliminant les fractions plus légères, comme l’essence et le diesel, pendant le raffinage du pétrole brut. Le composant le plus lourd, une substance foncée et visqueuse, est obtenu après la distillation. Le bitume ressemble beaucoup au goudron, mais n’en est pas.

Les sortes de revêtements bitumineux

Grâce à son étanchéité, le bitume convient parfaitement comme revêtement de toiture. Si elles sont bien placées, les membranes bitumineuses sont la meilleure garantie d’un toit étanche. Mais tous les produits bitumineux ne se valent pas :

  • Les anciennes membranes ne sont pas armées. Auparavant, le bitume était souvent coulé ou soufflé, et des paillettes d’ardoise étaient appliquées sur la membrane. Ces teschniques ne sont toutefois presque plus utilisées.
  • Les produits en vente actuellement sont des rouleaux d’une matière flexible mais solide. Ils sont armés avec de la fibre de verre ou un autre plastique qui renforce la membrane.
  • Certains produits contiennent du SBS, un élastomère caoutchouteux à l’effet assouplissant. L’adhérence de ces membranes bitumineuses est meilleure, mais celles-ci peuvent devenir poreuses sous l’influence des rayons UV.
  • D’autres produits contiennent le plastomère APP. Ce bitume n’est pas un luxe superflu sur les toitures. Il reste souple en cas de variations de température et résiste mieux aux rayons UV.

Les toits plats recouverts de bitume de qualité, placés par un professionnel, ont une durée de vie prouvée de 45 ans. Voilà ce que garantit Derbigum, une entreprise belge et leader mondial dans le domaine des toits bitumineux. Derbigum a d’ailleurs développé des produits bitumineux avec une couleur claire (qui améliorent les performances énergétiques de votre habitation), et des produits fabriqués en bitume recyclé.

toit bitumineux

Toit plat avec revêtement en plastique

Ces dernières décennies, le plastique a conquis une grande partie du marché des revêtements de toit. Voici les différentes options :

L’EPDM

L’EPDM se compose d’un caoutchouc synthétique et d’un élastomère. Selon les fabricants, les membranes de toit en EPDM durent un demi-siècle et sont dès lors devenues populaires ces derniers temps. Un inconvénient de l’EPM est qu’après un certain temps, les raccords peuvent se saponifier et se détacher. Il est essentiel de faire contrôler régulièrement votre toit et de le faire réparer immédiatement si nécessaire.

Le PVC

revêtement de toit PVC

Une autre option est le PVC. Ce plastique est connu pour être solide et très bon marché. Il est donc idéal pour fabriquer, par exemple, des canalisations et des profilés de fenêtre. Le PVC peut aussi servir de revêtement de toit, mais des plastifiants (et plus précisément des phtalates) doivent y être ajoutés pour l’assouplir. L’inconvénient est que ceux-ci migrent hors de la membrane de toit après un certain temps, ce qui fragilise le matériau. La longévité du PVC est donc moindre par rapport à celle de l’EPDM ou du bitume.

Autres revêtements de toit en plastique

Il existe des dizaines d’autres toitures en plastique qui sont moins connues, comme l’ECB, le TPO et le Vaeplan.

Les toitures vertes

Les personnes soucieuses de l’environnement ou qui veulent embellir leur toiture, optent souvent pour un toit vert. Pour accueillir un toit vert, votre revêtement doit être parfaitement étanche. Vous pouvez utiliser, à cet effet, du bitume ou du plastique, en combinaison avec une couche anti-racines. Placez par-dessus une couche de substrat, sur laquelle les plantes pourront pousser. La plupart des toits verts sont des toitures vertes extensives, avec un substrat fin et principalement des sédums. Mais en principe, vous pouvez aussi opter pour une toiture verte intensive. Il est possible de placer un véritable jardin ou une terrasse sur ce type de toit. Un processus plus difficile, plus cher, mais aussi plus impressionnant ! Découvrez sans plus attendre les avantages des toitures vertes.

Toitures vertes

Du ballast sur la toiture ?

Il n’y a pas si longtemps, les toits plats étaient souvent recouverts d’une couche de gravier ou de carrelage, par-dessus le revêtement à proprement parler. L’objectif de cette technique était de maintenir le revêtement en place, mais aussi de le protéger contre les rayons UV. Désormais, la couche de ballast n’est plus nécessaire. Le bitume contenant de l’APP résiste particulièrement bien aux rayons du soleil, mais les autres matériaux peuvent aussi être placés sans couche de ballast. L’avantage de ces nouveaux systèmes est que le toit doit supporter un poids beaucoup moins important, ce qui simplifie la construction et la rend plus abordable.

Ballast revêtement de toit

Découvrez aussi :